Aujourd'hui,
URGENT
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  
Sport: le Burkinabè Sita Sangaré nouveau président de la Commission de Futsal et de Beach Soccer de la CAF. 
Burkina: les agents de santé à base communautaire traînent 12 mois d'arriérés de salaire. 
Football: la CAF confirme la suspension du Stade du 4-Août. 

SOCIETE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a inauguré ce matin le Centre de radiothérapie de Bogodogo, d’une capacité de prise en charge de 1500 patients par an. 

Le chef de l’Etat, en s’adressant à la presse à l’issue de la cérémonie, a salué la réalisation de ce premier centre de radiothérapie au Burkina Faso qui permettra de soulager les malades souffrant de cancer. 

« C’est avec une légitime fierté que nous inaugurons ce centre dans la mesure où cela nous permet de boucler la chaîne de traitement du cancer au Burkina Faso. La question de la radiothérapie a été toujours une préoccupation pour les malades du cancer », a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.

Avec ce premier centre à Ouagadougou, et bientôt le second à Bobo-Dioulasso, le gouvernement entend, selon le président du Faso, soulager énormément les malades du cancer qui étaient obligés d’aller se soigner à l’extérieur à des coûts très élevés.

Le président Kaboré a salué la coopération avec le Qatar qui a permis la réalisation de ce centre à travers un don du fonds qatari pour le développement. Pour lui, cet accompagnement va se poursuivre avec la formation des praticiens burkinabè pendant trois mois pour une prise en charge efficace des malades.

Pour permettre un accès à tous les malades aux services du centre de radiothérapie, le président du Faso a indiqué qu’une étude sera menée sur les coûts des prestations.

L’envoyé spécial de son Altesse, l’Emir du Qatar, Hamad Bin Nasser Bin Jassim Al Thani, s’est réjoui de la solidité des relations de coopération entre son pays et le Burkina Faso et la vision du président du Faso en matière de politique sanitaire.

Pour le représentant des bénéficiaires, Nayi Zongo, président de la Coalition burkinabè contre le cancer, ce centre de radiothérapie sera d’un grand apport dans le traitement des malades souffrant de cancer.