Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Les parents de la victime se concertant lundi dans la cour du CHU

SOCIETE

La famille d’Ibrahim Compaoré, ce jeune de 23 ans dont le décès dans la nuit de dimanche à lundi avait été à l’origine de l’agression de trois membres du personnel soignant du CHU Yalgado vont enlever le corps ce mardi 6 juin 2017 pour l’inhumation, selon ce communiqué de l’hôpital.


«A la suite de l’agression de trois agents des urgences traumatologiques du CHU-Yalgado Ouédraogo, une information sur la toile fait croire que les parents du regretté auraient été interdits par les syndicats de procéder à l’enlèvement du corps. La Direction Générale du CHU-YO voudrait rassurer qu’il n’en est rien car il convient de dissocier l’acte d’agression et la gestion du corps. Dès demain matin, le corps sera enlevé pour inhumation.

Toutefois, l’action de poursuite judiciaire demeure contre les agresseurs. C’est pourquoi, la direction générale invite les uns et les autres à l’apaisement et au sens de responsabilité en faisant prévaloir le droit.»

La Direction Générale du CHU-YO