Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Cette déclaration de la délégation de l’Union européenne est relative au meurtre en début de semaine de trois ressortissants européens dans la région de l’est du Burkina. 

La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Mission diplomatique des Etats membres de l'UE au Burkina Faso publient la déclaration suivante :

C’est avec une grande tristesse que la Délégation de l’Union européenne et les chancelleries européennes présentes au Burkina Faso ont appris la mort de deux journalistes espagnols et d’un militant écologiste irlandais, alors qu’ils réalisaient un documentaire sur la lutte contre le braconnage dans la région de l’Est burkinabè.

Dans ce moment tragique, toutes nos pensées vont aux proches. Nous, Européens présents au Burkina Faso, condamnons avec force cet odieux assassinat et marquons notre totale solidarité avec les familles des victimes de cet acte, européennes ou burkinabè.

Ce meurtre montre une nouvelle fois la lâcheté et le vrai visage criminel des terroristes, porte-drapeaux d’un obscurantisme qui annihile tout, incluant la liberté d’expression et le droit à la vérité. L’Union européenne et ses États membres sont déterminés à poursuivre l’accompagnement des autorités du Burkina Faso dans leur lutte contre le terrorisme et en faveur de la paix, la sécurité, la stabilité, et le développement.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir