Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le premier Conseil des ministres du nouveau Gouvernement s’est tenu le lundi 11 janvier 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre a permis au Chef de l’Etat, Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré de faire une prise de contact avec les membres du Gouvernement afin de donner des directives pour mener à bien les tâches qui leur seront assignées.

Composée de 33 ministres dont 7 ministres délégués et d’une Institution de mission placée auprès de la Présidence du Faso à savoir le Ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale, la nouvelle équipe de l’exécutif s’est retrouvée le lundi 11 janvier 2021 à Kosyam pour échanger sur les défis futurs.

Cette rencontre à l’allure d’une rentrée gouvernementale, a permis au Chef du Gouvernement, Son Excellence Christophe Joseph Marie Dabiré de décliner les directives du gouvernement qui, selon lui, permettront de mettre en œuvre la vision du Chef de l’Etat. 

Il a indiqué que les perspectives sont notamment la mise en place des grandes réformes qui sont essentiellement la réconciliation nationale, la réforme foncière et immobilière, la réforme de l’administration territoriale et celle des rémunérations au Burkina Faso. 

Selon lui, la mise en œuvre de ces réformes devrait prendre en compte deux considérations à savoir le dialogue politique qui a prévalu tout au long du premier mandat du Président du Faso et le dialogue social qui prendra en compte tous les partenaires sociaux.

Au titre de la Réconciliation nationale, le Premier Ministre a indiqué que le Président du Faso a tenu à accélérer la concrétisation de son engagement sur la question de la réconciliation nationale. «C’est ce qui a prévalu la nomination de Monsieur Zéphirin Diabré, ancien Chef de file de l’opposition comme Ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso, chargé de la réconciliation nationale».

Le Premier ministre a par ailleurs indiqué que le gouvernement travaillera à renforcer les actions déjà entreprises lors du premier mandat, notamment l’urbanisation des villes ainsi que la relecture du code foncier et de l’urbanisme. 

Les ministres ont réitéré leur engagement et leur volonté à mieux accomplir la mission qui leur sera confiée. C’est le cas de Monsieur Ousseni Tamboura qui occupe désormais le poste du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, qui promet donner plus de visibilité à l’action gouvernementale.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir