Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le parti le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) était face à ses militants de l’Arrondissement 1 ce lundi 9 novembre 2020. A l’occasion du meeting du Kadiogo, Salifou Sawadogo, tête de liste pour les législatives et directeur de campagne du parti dans le Kadiogo, est revenu sur les axes majeurs du programme de société de son candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020.

De son analyse critique de la situation actuelle du pays, Salifou Sawadogo estime que le Burkina est à un carrefour important pour son devenir sur les plans de la sécurité, alimentaire, sanitaire et de gouvernance. Pour M. Sawadogo, la gestion actuelle du pouvoir MPP est approximative et chaotique. « Nous ne pouvons donc rester indifférents de cette situation. C’est tout le sens de notre engagement actuel. Nous sommes candidats parce que nous avons une autre offre politique qui se déclinent en 21 points », fait remarquer M. Sawadogo.

Sur la question sécuritaire, le CDP entend donner des compétences et suffisamment d’équipements aux Forces de défense et de sécurité. Aussi, le parti compte renforcer le système de renseignement et dit être prêt à négocier avec les terroristes. La question de la réconciliation est primordiale pour Salifou Sawadogo. « Il urge que nous puissions réconcilier les Burkinabè parce que nous avons besoin d’une cohésion afin que nous puissions construire ensemble notre patrie », ajoute M. Sawadogo. Et cette réconciliation pour lui, commence par le retour de l’ancien président, Blaise Compaoré. Le troisième élément de l’offre politique du CDP selon Salifou Sawadogo, est la relance économique du Faso.

Quant à Paul Sawadogo, candidat aux législatives sur la liste CDP du Kadiogo, il se réjoui de la mobilisation et donne rendez-vous au soir du 22 novembre pour une victoire probante du parti.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir