Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Des ressortissants du G5 Sahel, actuellement bloqués en Europe du fait du Covid-19, dont des Burkinabè, seront rapatriés par les soins de la France. Selon le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, la question a été discutée ce 27 avril 2020 en marge de la réunion ministérielle Affaires étrangères - Défense du G5 Sahel et de France tenue en visioconférence ce lundi 27 avril 2020. 

Ces Burkinabè, qui résident en France et dans les pays proches de la France, devront y être convoyés avant de partir pour Ouagadougou. 

«Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a rassuré que la France s’engage à rapatrier les ressortissants du G5 Sahel bloqués en France après le succès de l’opération menée en faveur de 15 burkinabè le 24 avril dernier. Ces derniers sont actuellement confinés par le Ministère de la Santé dans un établissement près de Ouagadougou», a dit Alpha Barry. 

Le chef de la diplomatie burkinabè ajoute qu’a la demande du Burkina Faso, la France avait accepté de rapatrier des burkinabè bloqués à Paris du fait de la fermeture des frontières et des aéroports avec l’avion qui venait chercher des ressortissants français. 

«Nous avions également mené deux opérations du même type avec la Tunisie en faveur de 36 burkinabè (au total) respectivement les 10 et 12 avril. Le 5 avril, une autre opération par voie terrestre ayant concerné une douzaine de journalistes et observateurs électoraux bloqués en Guinée avait permis à 5 Burkinabè de regagner le pays», précise Alpha Barry. 

D’après lui, d’autres opérations sont en cours grâce aux opportunités d’avion offertes par des pays tiers intéressés à venir chercher leurs ressortissants. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir