Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Premier ministre Joseph Marie Christophe Dabiré a reçu en audience le jeudi 28 mars 2019 une délégation de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) conduite par son contrôleur général, Luc Marius Ibriga. A l’ordre du jour de ce rendez-vous, il a été question du fonctionnement de l’ASCE-LC et de son avenir.

A sa sortie d’audience, le contrôleur général de l’ASCE-LC, Luc Marius Ibriga a expliqué que, l’objet de sa visite chez le Chef du gouvernement était d’abord pour le féliciter pour sa nomination et le remercier pour les mots «très aimables» qu’il a prononcés à l’endroit de l’ASCE lors de sa déclaration de politique générale.

Par ailleurs, il dit avoir profité de l’occasion pour lui soumettre aussi un certain nombre de préoccupations de l’institution par rapport à sa restructuration, à la construction de son nouveau siège et un certain nombre de question qui concerne le contrôle et l’investigation au Burkina Faso. «Donc, le Premier ministre a eu une oreille attentive à nos préoccupations et nous pensons que le soucis qu’il a de mettre en œuvre une gouvernance vertueuse au Burkina Faso rencontre l’assentiment de l’ASCE-LC dont la mission est de travailler à cette gouvernance vertueuse» s’est exprimé M. Ibriga. 

Il a indiqué que son institution était en phase avec les préoccupations du Premier ministre. «Nous étions en phase avec les préoccupations du Premier ministre et nous sortons de cette audience réconfortés parce que, nous avons trouvé des points de convergences avec le Premier ministre pour le travail à l’avenir» a conclu le contrôleur général de l’ASCE-LC, Luc Marius Ibriga.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir