Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Une délégation de l’association le Tocsin a quitté Ouagadougou dans la matinée du 25 août 2018 pour la Côte d’Ivoire. Rencontre avec les autorités ivoiriennes, entretien avec les Burkinabè de la Côte d’Ivoire, séances de travail avec les associations de la société civile ivoirienne, constitueront les faits marquants de ce voyage de 10 jours à Abengourou, Agnibilékro et Abidjan.


Depuis 2000, l’association le Tocsin a entrepris une caravane dans la sous-région en vue d’échanger et de sensibiliser les Burkinabè vivants à l’extérieur. Depuis le samedi 25 août 2018, une délégation de ladite association est en territoire ivoirienne pour le même objectif.

10 jours durant, une délégation forte de 14 personnes sillonnent quelques villes de la Côte d’Ivoire. Notamment les villes d’Abengourou, Agnibilékro et Abidjan. «Nous voulons partir vers nos parents de ces localités de la Côte d’Ivoire voisine pour recueillir leurs points de vue sur le nouveau code électoral qui leur confère désormais le droit de vote. C’est la première fois dans l’histoire du Burkina et pour nous qui avions fait de ce droit un combat permanent, il est plus qu’important de recueillir leurs avis et de les sensibiliser», a laissé entendre Arouna Savadogo au départ de la caravane.

Arouna Savadogo, président du Tocsin

Au-delà de ses compatriotes, le Tocsin compte aussi rencontrer la société civile et les autorités ivoiriennes afin de recenser les problèmes qu’elles rencontrent par rapport au Burkinabè vivants dans ce pays. «Nous travaillons avec cette société civile et nous allons évchanger avec elle surtout dans le cadre de la sensibilisation», a confié M. Savadogo. Il faut dire que dans le cadre de cette caravane, le Tocsin a déjà parcouru plusieurs pays de la sous-région dont le Sénéngal. Le choix des villes d’Abengourou et d’Agnibilékro est dû au fait que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’a pu faire se rendre dans ces localités lors de sa récente tournée. Ce voyage selon Arouna Savadogo, vise à semer et cultiver les germes de l’intégration africaine au sein des populations.