Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

 Le bimensuel l’Evénement dans sa dernière parution en date du 10 mars 2018 a révélé que des audiences avec le président du Faso seraient monnayées par certains personnes de l’institution. Le journal fustigeait une telle pratique et invitait le président du Faso à sanctionner ce genre de pratique qui n’honore pas la République. Suite à cela, la présidence du Faso a réagi à l’information de notre confrère. Nous publions ici l’intégralité de la mise au point de la présidence et l’article qui a suscité ladite réaction.  

« Ces derniers jours, à partir d’un billet paru dans la rubrique « Lucarne Citoyenne » du Journal l’Evènement n°369 du 10 mars 2018, les réseaux sociaux, les radios privées et certains journaux de la place foisonnent d’accusations autour de pratiques inacceptables touchant aux audiences du Chef de l’Etat.

La Présidence du Faso tient à remercier toutes les personnes de bonne foi qui, par leurs critiques constructives, aident le Président du Faso à renforcer et améliorer la gouvernance dans notre pays.

Elle se démarque de toutes les pratiques, mercantiles et honteuses que toute personne, à la Présidence du Faso, en dehors de l’institution et même hors du pays, ferait ou serait tentée de faire pour bénéficier ou faire bénéficier à des individus ou à des groupes d’individus, des services ou une audience du Président du Faso moyennant rétribution.

En tout état de cause, au cas où des audiences auraient fait l’objet de contrepartie financière ou autres, il serait très souhaitable que les personnes victimes ou celles qui en ont connaissance saisissent la Direction générale du Protocole d’Etat à l’objet de prendre les mesures nécessaires et de tirer toutes les conséquences que peuvent générer de tels actes.

La Présidence du Faso rappelle que les audiences du Président du Faso sont traitées et gérées par la Direction générale du Protocole d’Etat, habilitée à instruire les demandes d’audience du Président du Faso au profit des personnalités nationales ou étrangères.

La Direction générale du Protocole d’Etat »

**************************************************************

L'article de l'Evénement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir