Aujourd'hui,
URGENT
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  
Sport: le Burkinabè Sita Sangaré nouveau président de la Commission de Futsal et de Beach Soccer de la CAF. 
Burkina: les agents de santé à base communautaire traînent 12 mois d'arriérés de salaire. 
Football: la CAF confirme la suspension du Stade du 4-Août. 

POLITIQUE

L’Association nationale des étudiants burkinabè (Aneb), section de Ouagadougou a décidé de suspendre de mot d’ordre de grève de 48 heures qui était prévu initialement les 21 et 22 décembre 2017. Ce débrayage entrait dans le cadre de leur lutte pour la levée de la sanction disciplinaire contre leur militant Bahan Yenilo. Selon le communiqué ci-dessous de l’association, cette suspension a été décidée dans le but de «  donner une chance aux médiations déjà entamées ». Cependant, elle a précisé que ce n’est qu’une suspension et non une levée.

« Les étudiants des Universités publiques de Ouagadougou se sont réunis ce 20 décembre 2017 en Assemblée Générale Extraordinaire. Sous la houlette de l’Association Nationale des Etudiants Burkinabè section de Ouagadougou (ANEB/ Ouaga), cette Assemblée Générale (AGE) était relative à la situation dans lesdites universités, notamment la lutte engagée par les étudiants pour exiger l’annulation de la sanction inique, disproportionnée et injuste infligée à Bahan Yenilo, étudiant en Anglais 2. 

A la suite des mots d’ordre de grève des 48 heures, 24 heures, puis 72 heures, largement suivis par les étudiants des Universités Ouaga 1 et Ouaga 2, les étudiants ont montré leur détermination à se battre contre les atteintes graves aux libertés démocratiques et syndicales sur nos campus. C’est l’occasion pour le Comité Exécutif de les féliciter pour cette mobilisation et également pour leur ferme volonté de protéger leur cadre authentique de lutte de la campagne de diabolisation orchestrée par l’administration universitaire. 

Depuis le déclenchement de la lutte pour la levée de la sanction, en effet, le Comité Exécutif de l’ANEB/ Ouaga, ainsi que l’étudiant Bahan Yenilo n’ont eu de cesse de rencontrer des organisations et autres personnes ressources pour échanger autour d’éventuelles pistes de solutions. 

Pour donner donc une chance aux médiations déjà entamées et montrer toute la bonne foi de notre structure, les participants à l’Assemblée Générale Extraordinaire ont décidé de la suspension du mot d’ordre de grève de 48 heures, initialement prévu les 21 et 22 décembre 2017. Notons que le mot d’ordre n’est aucunement levé. C’est donc dire que le Comité Exécutif de l’ANEB se réserve le droit d’user de son quitus qui a été renouvelé au cours de l’AGE, en engageant d’autres batailles dans les jours à venir si la sanction n’est pas levée. 

Pain et liberté pour le peuple !!!

Fait à Ouagadougou le 20 décembre 2017

Pour le Comité Exécutif

Le Président

ZABRE Alexis »

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir