Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

ECONOMIE

Le lundi 16 novembre 2020, l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso S.E.M. LI Jian, et le Secrétaire Général du Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Boubacar Traoré ont ensemble pris part à la cérémonie de lancement du mécanisme des certificats d’origines fournis par la République populaire de Chine au Burkina Faso en présence du Directeur général de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso et des représentants d’organisations d’opérateurs économiques.

97% de produits burkinabè en exportation vers la Chine sont dorénavant exonérés des frais de douane chinoise, pour peu que l’exportateur prouve que ses produits proviennent du Burkina Faso, d’où le certificat d’origine.

L’Ambassadeur, tout en saluant l’excellence des relations commerciales entre la Chine et le Burkina Faso a signifié que seulement dans la seule année de 2018, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays se chiffrait à 318 millions de dollars, selon les statistiques du département économique de la Chine. Dans ce chiffre, ajoute-t-il, l’exportation des produits burkinabè vers le marché chinois se chiffre à près de 100 millions de dollars.

Pour lui, avec la concrétisation de l’exonération douanière de 97% de produits burkinabé, le flux commercial entre les deux pays sera encore plus dynamique. Pour terminer, il a réitéré l’engagement du peuple chinois à travailler ensemble avec le peuple burkinabè pour faire du commerce, un des leviers importants de l’économie et de la prospérité du Burkina Faso.

Le Secrétaire Général du Ministère du commerce, prenant la parole au nom du Ministre, a traduit à la Chine sa sincère gratitude pour l’offre de la préférence commerciale aux pays en développement en général et au Burkina Faso en particulier. Pour lui, cela est le signe du dynamisme de la coopération sino burkinabè pour le bonheur des peuples, et particulièrement des opérateurs économiques.

Il a rappelé que les exportations du Burkina Faso vers la Chine a connu une augmentation ces dernières années, confirmant ainsi les bonnes relations commerciales à travers le rétablissement des relations diplomatiques. Pour conclure, il a soutenu que cette exonération constitue un avantage concurrentiel pour les opérateurs économiques burkinabè et les a invité à saisir cette opportunité pour relever les défis du développement.

A l’issue des interventions, les services compétents burkinabè ont procédé à la signature symbolique des certificats d’origine pour la représente des commerçants burkinabè, marquant ainsi l’effectivité du mécanisme. Le détenteur du premier certificat d’origine délivré au Burkina Faso, s’exprimant au nom de des opérateurs économiques burkinabè s’est dite soulagée cette exonération qui leur facilitera dorénavant les exportations. Elle indique que cela fait des années qu’ils attendaient cette initiative.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir