Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Des hommes armés non identifiés ont assassiné, mardi 24 mars 2020, le chef de village de Tankoualou et deux autres personnes. Le village de Tankoualou  est situé dans la commune de Foutouri, province de la Komondjari, région de l'Est. 

Motorisés, au nombre de quatre, les assassins ont fait irruption dans le village de Tankoualou et ont abattu trois personnes dont le chef de village; son frère cadet et ex-maire de la commune de Foutouri et leur visiteur, rapporte l'AIB.

«Les assaillants à moto ont fait irruption dans la localité se dirigeant d'abord vers la cour royale où ils ont assassiné le chef, avant de remonter vers le marché de la localité ou l'ancien maire et la troisième victime étaient assis en train d'échanger sous un arbre. Ils ont également fracturé la jambe d'une quatrième personne qui a été transportée vers le CSPS de la localité», selon un autre témoignage

D'après l'AIB, il serait reproché au chef de ce village et à son frère cadet leur proximité avec l’administration locale et les autorités militaires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.