Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

La commune rurale de Diabo fait partie des six communes que compte la province du Gourma et est située à 50 Km au Sud-Ouest du chef-lieu de la région de l’Est, Fada N’Gourma. Elle est à environ 210 Km de Ouagadougou. A la tête de cette commune depuis 2016, Ousmane Boly et le conseil municipal entend faire de Diabo une zone d’attraction touristique. Confronté à la crise sécuritaire sans précédent et à la pandémie du Corona virus (COVID 19), le bourgmestre de Diabo n'entend pas baisser les bras. Lui et son conseil donnent l'exemple en cédant leurs indemnités et frais de carburant au profit des structures déconcentrées de l'administration centrale. 


Fasozine : Que pensez-vous de la situation liée à la pandémie du Corona virus dans notre pays?

Ousmane Boly : La situation est très préoccupante surtout que nous n'avons pas le dispositif nécessaire en milieu rural. Nous n'avons pas pris l'affaire au sérieux au départ parce que nous nous disions que la Chine est très loin de notre pays tout en oubliant que la planète est minime aujourd'hui avec toutes les migrations à l'intérieur. Aujourd'hui, il est plus qu'important de respecter les mesures préventives afin d'éloigner cette pandémie. Chez nous à Diabo, nous avons mis un dispositif de prévention. Il s'agit notamment de la sensibilisation à travers notre radio municipale, des dispositifs de lavage des mains etc.

Au-delà de ce dispositif, que faites-vous pour accompagner l'administration déconcentrée?

Nous avons travaillé avec les différents majors sur place en démultipliant les fiches reçus des services de santé et que nous avons mis à la disposition des agents communautaire de santé. Nous avons procédé à l'affichage de message de sensibilisation, nous organisons des émissions de sensibilisation sur la radio locale. Mais au-delà de tout ce dispositif, il faut rappeler que depuis deux ans maintenant, j'ai cédé l'intégralité de ma dotation en carburant aux Forces de défense et de sécurité pour qu'ils remplissent pleinement leur mission. Nous avons également doté le service forestier en matériel roulant, la construction d'un commissariat digne du nom est en cours et nous avons attribué un terrain à la gendarmerie pour la construction de ses locaux.

Un appel à l'endroit des Burkinabè?

J'invite les uns et les autres à travailler à créer la confiance entre les populations, les FDS et les agents de santé. Cela contribuera surement à l'éradication du terrorisme et de cette pandémie.