Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

SOCIETE

Pour contrer la Covid-19, le Collège des Oulémas de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) décide de suspendre les prières dans toutes les mosquées. 

«Le jeudi 19 mars 2020, le Collège des Oulémas de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) sur convocation du Président du présidium, s’est tenu en session extraordinaire au siège de la Fédération aux fins d’examen et de prise de mesures relatives à la prévention du coronavirus au sein de la communauté.

Les Oulémas de la Oummah islamique du Burkina Faso, après analyse de l’évolution de la pandémie dans notre pays et en droite ligne de la dynamique de prévention enclenchée par les autorités, se fondant sur les dispositions islamiques en matière de gestions des épidémies, décident de:

1. La suspension des prières dans toutes les mosquées sur toute l'étendue du territoire burkinabè y compris celles de Djoumah (prière de vendredi). Toutefois, les appels à la prière sont maintenus pour rappeler aux fidèles de prier à domicile ;

2. La suspension des cérémonies collectives de baptême, de mariage, d’enterrement, de douas et tous autres évènements cultuels musulmans nécessitant un rassemblement de plus 50 personnes; 

La FAIB décide de la suspension temporaire des prières et des regroupements socio-cultuels musulmans.»

Fédération des Associations Islamiques du Burkina