Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Un sous-officier français de 28 ans de la force Barkhane est décédé au Burkina Faso, selon une annonce faite lundi 17 février 2020 dans la matinée par le ministère français des Armées dans un communiqué. Les causes de son décès ne sont pas encore connues.

Le sergent-chef Morgan Henry était membre du 54e régiment de transmissions de Haguenau depuis 2015. Dimanche 16 février 2020, il a été «découvert mort au sein de son campement», dit le communiqué, qui ne précise pas les circonstances ni les causes de son décès. 

«Une enquête de gendarmerie, menée par la prévôté, a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort», a indiqué le ministère des Armées.

Né le 17 mars 1991, le sergent-chef Morgan Henry est entré à l’école nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent en octobre 2012. Il est engagé sur court préavis dans le cadre de opération Barkhane au Mali de mai à septembre 2016. 

L’année suivante, il participe à opération Chammal en Irak où il est décoré de la médaille d’or de la défense parce qu’il se distingue par ses initiatives. Promu sergent-chef le 1er octobre 2017, il est déployé deux fois en Irak. 

C’est en novembre 2019 qu’il est engagé au Burkina Faso dans le cadre de l’opération Barkhane qui mobilise plusieurs milliers de soldats français depuis six ans dans plusieurs pays du Sahel pour combattre les différents groupes terroristes.