Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

Image d'illustration

SOCIETE

Le Chef d’Etat major général des armées a démenti ce mercredi 21 août 2019 des rumeurs « mettant en cause le moral des troupes ». Le général Moise Miningou, dans ce communiqué, invite l’ensemble des Burkinabè à toujours faire confiance aux forces armées nationales dans la lutte contre le terrorisme. 

Le communiqué de l’Etat major général des armées intervient après l’attaque du détachement militaire de Koutougou qui fait 24 morts, 5 disparus et 7 blessés parmi les rangs. Au lendemain de l’attaque, des rumeurs faisaient état d’une baisse du moral des troupes déployées sur le terrain. 

Même s’il n’admet pas la rumeur, le patron de l’armée burkinabè reconnait qu’il y « a un ressenti humainement compréhensible » suite au lourd bilan de ladite attaque. Mais il précise que ce ressenti « ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des hommes à tenir haut le flambeau de la nation ». 

Ce mercredi, une rumeur relayée sur les réseaux sociaux faisait état d’un mouvement d’humeur de soldats du Camp Guillaume Ouédraogo relatif à l’attaque du lundi.

L’intégralité du communiqué

« Suite au lourd bilan de l'attaque du détachement militaire de Koutougou le 19 août 2019, une vive émotion a été ressentie dans les unités éprouvées des Forces Armées Nationales.

Ce ressenti humainement compréhensible ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des Hommes à tenir haut le flambeau de la nation.

Le Chef d'État-Major Général des Armées invite par conséquent les populations à faire fi des rumeurs mettant en cause le moral des troupes. Il appelle l'ensemble des Burkinabè à vaquer à leurs occupations et à continuer de faire bloc avec les Forces Armées Nationales dans la lutte contre le terrorisme.

Le Directeur de la Communication et des Relations Publiques des Armées »