Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

SOCIETE

Les sergents de police Rabo Abdoul Rahim, Dabilgou Wendemi Charles et Ouédraogo Florent qui ont trouvé la mort ,le 15 août 2019 vers 08H30 ,dans une embuscade entre Djibo et Mentao ont été inhumé le 19 août 2019 en fin d’après-midi à Kaya.

C’est au cimetière municipal où une masse nombreuse de parents,d’amis et de frères d’armes avait fait le déplacement pour rendre un dernier hommage aux illustres disparus,tombés les armes à la main alors qu’ils étaient en mission commandée .

Des oraisons funèbre lues à l’occasion , on retiendra pour l’essentiel que les trois policiers nous quittent à la fleur de l’âge: 24 ans dont 03 ans 01 mois et 02 Jours de service pour le sergent Rabo Abdoul Rahim , 26 ans dont 02 ans 01 mois de service pour les sergents Ouédraogo Florent et Dabilgou Wendemi Charles.

Leurs parcours professionnels étaient irréprochables. 

Une délégation gouvernementale conduite par les ministres en charge de la jeunesse et des enseignements supérieurs est venue traduire , en présence des gouverneurs des régions du Sahel, du Centre-Nord et des autorités locales,la compassion ,le réconfort et le soutien du gouvernement aux parents des défunts et à la grande famille de la Police Nationale .

La hiérarchie de la Police était conduite par le Directeur Général de la Police Nationale entouré de ses frères d’armes des corps militaires et paramilitaires.

Les trois sergents de police ont été décoré à titre posthume de la médaille de la Police .

Le porte-parole des familles des défunts a remercié ,dans sa prise de parole ,tous ceux qui se sont investis pleinement pour que ces défunts puissent avoir des sépultures dignes.

Il a également demandé au gouvernement de prendre les dispositions pour que des familles ne soient plus endeuillées.Il a en outre émis le vœu que les familles des défunts aient toujours la primeur de l’information des décès de leurs fils.

 

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle MSECU

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé