Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone

SOCIETE

L'Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ), le Collectif contre l'impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) et d’autres associations de la Société civile ont fait une marche «silencieuse» ce samedi 17 août 2019 à Ouagadougou pour réclamer l’autopsie des corps de deux de leurs camarades «assassinés» et admis à la morgue de l’hôpital de Bogodogo depuis le 28 juin 2019 après avoir séjourné à la morgue de l’hôpital de Dori pendant presqu’un mois.


Les faits remontent au 31 mai 2019 où selon les responsables de l’ODJ, Fahadou Cissé et Hama Balima, deux responsables de l’organisation au niveau de la province du Yagha, auraient été «assassinés» alors qu’ils se rendaient à une audience accordée par le Haut-Commissaire de la province du Yagha. Pour l’ODJ, ceux qui ont commis cet acte «lâche et barbare» croyaient pouvoir faire peur à l’organisation et à ses militants. «Nous devons leur opposer une riposte à la hauteur de leur forfaiture afin que plus jamais, un leader d’opinion ne soit inquiété pour ses prises de position», disent-ils.

A travers cette marche «silencieuse», l’ODJ entend interpeller les autorités administratives et judiciaires à prendre toutes les dispositions dans les plus brefs délais pour l’autopsie des corps de leurs camarades et de faire toute la lumière autour de cet incident.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé