Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

©Radio Oméga

SOCIETE

Les travailleurs des médias publics réunis au sein du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic) ont battu le pavé ce jeudi 13 juin 2019, pour dénoncer la léthargie constatée dans la mutation de la RTB et de Sidwaya d’EPE en Sociétés d’Etat. Une marche qui est une première dans l’histoire de la presse burkinabè.

Le Synatic a observé deux journées de protestation sous la forme de sit-in, les 12 et 13 juin 2019, soldées par une marche sur la Primature le 13 juin 2019. Cela en réponse à la décision prise en conseil de ministres du 29 mai 2019. Pour Siriki Dramé, secrétaire général du Synatic, dans le compte rendu, le gouvernement préconisait « encore, des réflexions approfondies en dépit du long temps mis pour aboutir aux propositions pertinentes et consensuelles de la commission mixte ». Le Synatic tient ainsi à montrer son mécontentement face à cette léthargie dans le traitement de ce dossier.

Pour Zoubaviel David Dabiré, journaliste à la RTB, « en 2015 nous avons demandé l’amélioration de nos conditions de vie et c’est le gouvernement qui a décidé de nous proposer cette société d’Etat qui a été confinée dans une loi. Alors nous attendons sa mise en œuvre effective ». Ils ont donc effectué une marche sur le boulevard de l’indépendance en direction de la primature où ils ont livré leur message au Premier ministre. Etant absent, le message a été reçu par son Directeur de cabinet.

Le Synatic exige donc du gouvernement:

• la mutation diligente, et sans condition, des Editions Sidwaya et de la RTB en Société d’Etat avec l’ensemble du personnel, telle que recommandée par la Commission mixte ;

• la dotation conséquente de ces médias en équipements et moyens adéquats pour mener à bien leurs missions ;

• le versement intégral de la Taxe de soutien au développement des activités audiovisuelles de l’Etat aux médias publics, conformément à la loi sur l’audiovisuel.   

                                        

                                                                                        

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé