Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

SOCIETE

Dans la région du Sud-ouest, les services sanitaires ont dénombré à ce jour, 104 cas de méningites. Selon un constat sur place fait par nos confrères de la télévision nationale,  trois des cinq districts sanitaires sont en situation d’alerte. La région, malgré ces cas, n'est pas en situation d'épidémie.

104 cas, tel est le nombre répertorié par les autorités sanitaires de la région depuis le début de l’année. Trois (Dano, Gaoua et Batié) des cinq districts que compte la région ont franchi le seuil d’alerte. « On peut dire que la région est en situation d’alerte parce qu’il faut rester vigilant puisque nous avons les mouvements des populations et nous sommes frontaliers avec deux pays à savoir le Ghana et la Côte d’Ivoire » a fait savoir Albert Hien, directeur régional de la Santé du Sud-ouest.

Au centre médical de Gaoua, chef lieu de la région, 3 cas ont été enregistrés et un enfant de douze mois provenant de la Côte d’Ivoire a été suspecté et placé en observation dans l’attente des analyses du liquide céphalo-rachidien.

Les services sanitaires  engagés sur le terrain pour la riposte ont exhorté les populations à observer un certain nombre de comportement afin d’éviter la méningite. Il s’agit de se protéger du vent sec et de la poussière en ce temps d’harmattan,  d’être à jour de son calendrier vaccinal et de se référer automatiquement à un centre de santé en cas de malaises et d’apparition de symptômes. Malgré la centaine de cas, la région du Sud-ouest n’est pas en situation d’épidémie de méningite.   

En rappel,  le 6 février dernier, le gouvernement burkinabè avait déclaré l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui avait annoncé la nouvelle, les investigations avaient permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

Selon l’OMS, la méningite est une grave infection des fines membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle est le plus souvent causée par une infection (bactérienne, virale ou fongique).

Source : RTB

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé