Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

SOCIETE

Le gouvernement burkinabè a déclaré ce mercredi 6 février 2019 l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui a annoncé la nouvelle, les investigations ont permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

La semaine dernière, une vingtaine de morts avaient été constatés par les équipes médicales de la province de la Tapoa. Et selon les premières investigations des autorités sanitaires, les personnes décédées avaient comme symptômes des vomissements chroniques et une forte fièvre. Le mercredi 30 janvier, la ministre de la Santé avait indiqué que les décès étaient causés par la méningite sous réserve d’investigation complémentaire.

Ce mercredi 6 février 2019, il n’y a plus aucun doute selon la cheffe du département de la santé burkinabè à sa sortie du Conseil des ministres « On a pensé à la méningite, compte tenu de notre proximité avec certains pays, qui ont eu des épidémies de méningite l’année dernière. On a fait des ponctions lombaires, notamment douze prélèvements. Et après examens à Ouagadougou au CHU-Charles de Gaule, la méningite a été confirmée sur sept prélèvements ».

Et à l’en croire, la suite des investigations a indiqué que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé et il est de 17 patients. Ce qui signifie que nous sommes en situation d’épidémie dans la localité concernée. Face à cela, elle a indiqué que le gouvernement a déclaré l’épidémie dans ladite localité et a mis en place une stratégie qui, en dehors de la vaccination, vise à sensibiliser les populations à se rendre dans les structures sanitaires. La campagne de vaccination va quant à elle démarrer le 8 févier prochain.

 « Nous avons également mis en place les stratégies qui visaient à disponibiliser les traitements pour les populations sur place et les vaccins sont en train d’être acheminer dans la région de l'Est. La vaccination va bientôt démarrer dès le 8 février dans les communes de Diapaga et Kantchari »  a-t-elle fait savoir.

 

Source: DCPM/MCRP

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé