Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Des ressortissants du G5 Sahel, actuellement bloqués en Europe du fait du Covid-19, dont des Burkinabè, seront rapatriés par les soins de la France. Selon le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, la question a été discutée ce 27 avril 2020 en marge de la réunion ministérielle Affaires étrangères - Défense du G5 Sahel et de France tenue en visioconférence ce lundi 27 avril 2020. 

Ces Burkinabè, qui résident en France et dans les pays proches de la France, devront y être convoyés avant de partir pour Ouagadougou. 

«Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a rassuré que la France s’engage à rapatrier les ressortissants du G5 Sahel bloqués en France après le succès de l’opération menée en faveur de 15 burkinabè le 24 avril dernier. Ces derniers sont actuellement confinés par le Ministère de la Santé dans un établissement près de Ouagadougou», a dit Alpha Barry. 

Le chef de la diplomatie burkinabè ajoute qu’a la demande du Burkina Faso, la France avait accepté de rapatrier des burkinabè bloqués à Paris du fait de la fermeture des frontières et des aéroports avec l’avion qui venait chercher des ressortissants français. 

«Nous avions également mené deux opérations du même type avec la Tunisie en faveur de 36 burkinabè (au total) respectivement les 10 et 12 avril. Le 5 avril, une autre opération par voie terrestre ayant concerné une douzaine de journalistes et observateurs électoraux bloqués en Guinée avait permis à 5 Burkinabè de regagner le pays», précise Alpha Barry. 

D’après lui, d’autres opérations sont en cours grâce aux opportunités d’avion offertes par des pays tiers intéressés à venir chercher leurs ressortissants. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir