Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 
Sahel: le Gouverneur la région interdit le transport public et mixte en provenance et à destination des pays frontaliers. 
Sahel: l'armée française annonce avoir tué Bamoussa Diarra, le chef militaire d'Al Qaïda au Mali. 

POLITIQUE

 

Sur instruction du président du Faso, le Premier Ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a rencontré, en présence d’une dizaine de ministres, ce jeudi 23 avril au palais présidentiel, les partis politiques de l’Alliance des Partis de la Majorité présidentielle (APMP) et du Chef de File de l’Opposition politique (CFOP).

Les échanges ont porté sur les mesures prises par le gouvernement dans la gestion de la maladie liée au coronavirus, les préoccupations et les propositions de la classe politique burkinabè pour une lutte plus efficace.

«C’est un combat pour le Burkina Faso, et nous sommes partie prenante de ce combat (…). Notre responsabilité reste pleine et entière pour ce que nous pouvons apporter à l’ensemble du pays pour que nous puissions mener ce combat contre la pandémie», a précisé Zéphirin Diabré, le chef de délégation du CFOP.

Pour Simon Compaoré, chef de la délégation de l’APMP «c’était aussi l’occasion pour nous, Majorité, de faire des observations sur les insuffisances constatées dans la gestion de la pandémie».

Il dit avoir eu des informations permettant à la classe politique d’apporter sa contribution dans la lutte.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir