Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 
Sahel: le Gouverneur la région interdit le transport public et mixte en provenance et à destination des pays frontaliers. 
Sahel: l'armée française annonce avoir tué Bamoussa Diarra, le chef militaire d'Al Qaïda au Mali. 

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a visité ce matin, le Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T), l’hôpital réquisitionné pour le traitement des malades du coronavirus. Le chef de l’Etat entendait ainsi prendre toute la mesure des conditions de prise en charge des malades du Covid-19, et encourager le personnel soignant.

«Je voudrais sans fausse modestie, féliciter et saluer l’action quotidienne de l’ensemble du personnel qu’il soit du secteur public ou privé qui, au quotidien, travaille, se bat pour donner la santé à nos compatriotes», a déclaré le président du Faso à l’issue de la visite. Roch Marc Christian Kaboré a souhaité prompt rétablissement aux malades, avec l’espoir qu’ils recouvrent la santé pour se retrouver sur les chantiers du développement du Burkina.

Le chef de l’Etat qui a visité toute la chaîne de prise en charge des malades a reconnu que d’énormes efforts ont été accomplis pour améliorer le traitement des patients du Covid-19. «Je comprends le bouillonnement intellectuel et toutes les polémiques autour du coronavirus», a souligné le président Kaboré pour qui le principal, «c’est de soigner les malades, c’est de trouver des moyens pour que cette maladie ne se propage pas, c’est que nous puissions booter définitivement le Covid-19 du Burkina Faso et du monde en général».

Il a de ce fait invité les burkinabè à se départir de la critique facile et à converger vers une recherche de solutions communes contre la propagation de cette maladie dans notre pays.

Le chef de l’Etat a rappelé la nécessité de respecter les gestes barrières édictés par le Ministère de la santé. «Nous devons apprendre à respecter une certaine discipline, une certaine hygiène de vie si nous voulons collectivement nous en sortir, (...) car cette maladie n’est pas de la fiction, elle est réelle», a indiqué le président du Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir