Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou était face à la presse dans l’après-midi de ce jeudi 16 avril 2020 pour rendre compte des principaux dossiers du Conseil des ministres du jour. Lesquels dossiers sont relatifs à la lutte contre la pandémie du coronavirus au Burkina Faso.

Pour l’essentiel, on retiendra que le port du masque ou du cache-nez sera obligatoire, sur toute l’étendue du territoire nationale, pour compter du lundi 27 avril 2020 afin de contribuer à la lutte contre la propagation de la maladie. Pour ce faire, aux dires de Rémis Dandjinou, des instructions ont été données afin que ces masques et cache-nez soient disponibilisés en quantité suffisante.

En ce qui concerne la mobilisation des ressources issues de la solidarité nationale, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’à la date du 15 avril 2020, ces ressources s’élèvent à 1 milliard 292 millions 925 mille FCFA, en dehors des dons en nature.

Sur ce point, Rémis Dandjinou a annoncé que le président du Faso et son gouvernement ont décidé d’apporter individuellement leur soutien à la lutte contre le COVID-19 en cédant des mois de salaire : 6 mois pour le chef de l’Etat, 4 mois pour le Premier ministre, 2 mois pour les ministres d’Etat et 1 mois pour les autres ministres.

Pour des questions de transparence dans la gestion des ressources collectées, Rémis Dandjinou a précisé que les citoyens auront accès à toutes les informations sur les fonds collectés.

Au département en charge de la Justice, le Conseil des ministres a adopté un projet de loi relatif à des mesures d’encadrement et de réajustement en lien avec la lutte contre la pandémie.

Pour ce qui est du département en charge de l’Education nationale, le Conseil des ministres adopté le plan de riposte contre le COVID-19. Celui-ci vise à assurer la continuité éducative, avec l’implication de tous les acteurs et s’articule autour de la mise en œuvre des conditions favorables à la reprise cours, l’information et la sensibilisation autour des mesures barrières dans les structures éducatives, la progressivité de la réouverture des classes et l’usage des TIC pour un accompagnement dans la réouverture effective des cours.

Le ministre porte-parole du gouvernement a surtout indiqué que la date effective de reprise des cours n’a pas été fixée par le Conseil des ministres. Celle-ci le sera, dit-il, en fonction de l’évolution de la maladie.

Rémis Dandjinou a aussi noté le nombre élevé de fausses alertes enregistrées au niveau du CORUS, le retard constaté dans la mise en place du support alimentaire pour les cas confinés.

Il a également évoqué l’insuffisance des kits de prélèvement, comme partout ailleurs dans le monde, la demande étant forte.

DCPM/Ministère de la Communication et

des relations avec le Parlement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir