Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

MONDE

L’ancien président de la République du Bénin, Thomas Boni Yayi est convoqué au Tribunal de première instance de Cotonou pour le vendredi 7 juin 2019 selon le site La nouvelle tribune du Bénin. Selon le quotidien, maître Renaud Agbodjo, avocat de l’ancien chef de l’Etat béninois, a confirmé cette information qui circulait sur les réseaux sociaux depuis la matinée de ce jeudi.

Le conseil précise que Boni Yayi est attendu devant le juge d’instruction du 4ème cabinet, Auber Kodjo. Pour l’heure, aucune précision n’est donnée sur l’objet de cette convocation. Mais tout porte à croire que cela est relatif au dossier des 1er et 2 mai dernier.

En effet, depuis plus d’un mois, après les soulèvements populaires suite à la militarisation du domicile de l’ancien président à Cadjèhoun, il est sous résidence surveillée. Dans le procès des personnes arrêtées lors de ces événements des 1er et 2 mai, le juge Azo s’est déclaré incompétent la semaine dernière. Le dossier a été renvoyé devant un juge d’instruction.