Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

MONDE

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé acquittés  le 15 janvier dernier, seront en liberté mais ils ne n’ont pas l’autorisation de rentrer en Côte d’Ivoire. Selon la Cour pénale internationale, ils seront confiés à un Etat qui serait en mesure de les accepter sur son territoire dans l’attente d’être rejugé par la Chambre d’appel.

La Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) a ordonné ce vendredi 1er février, la mise en liberté conditionnelle de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et de, Charles Blé Goudé acquitté par la chambre de première instance. Les deux accusés seront confiés à un Etat qui serait en mesure de les accepter sur son territoire, et mettre en œuvre les conditions qui seront précisées ultérieurement par l'arrêt, a fait savoir le président de la Chambre d'appel, le Nigérian Chile Eboe-Osuji. Ils devront attendre dans un pays hôte, leur jugement en appel tel formulé par le bureau du procureur.

Laurent Gbagbo, âgé de 73 ans, et Charles Blé Goudé étaient tous deux accusés de quatre chefs de crimes contre l'humanité : meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains, pour lesquels ils ont plaidé non coupable.

 

Source: Sputnik

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé