Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

Trois peaux de panthères et deux peaux de lions venant de l’Est du Burkina  ont été saisies le 17 décembre 2018 dernier à Ouagadougou par la direction des opérations du ministère de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique avec l’appui du projet Ralf. Ledit  ministère a tenu un point de presse ce vendredi 11 janvier 2019 afin d’apporter à l’opinion publique des éclaircissements sur ce trafic.

Photo: Touteinfo.com

Le Syndicat national des travailleurs de l'environnement, du tourisme et de l'hôtellerie (Synteth) a animé ce jeudi 10 janvier 2019 une conférence de presse au cours de laquelle il a  dénoncé une mauvaise gestion et une mauvaise organisation du ministère en charge de l’Environnement.

Présenté comme «l’homme qui a arrêté le désert», le septuagénaire burkinabè Yacouba Sawadogo a été primé pour   avoir «converti en forêts des terres infertiles», dans sa province natale, le Yatenga. Le lauréat du Prix Right Livelihood ou Prix Nobel Alternatif 2018, a reçu, ce vendredi, son trophée à Stockholm, en Suède, rapporte l’Agence d'Information du Burkina (AIB).

La Dynamique burkinabè de la Convergence globale des luttes pour la terre, l’eau et les semences paysannes ouest africaine (CGLTE-OA) organise pour la troisième année consécutive la semaine nationale de la Convergence. Activité qui s’inscrit dans la logique de sa vision : rendre visible les actions de promotion et de défense des droits d’accès à la terre, l’eau, les semences paysannes et les ressources naturelles. L’information a été donnée ce lundi 22 octobre 2018 à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse.

Le Collectif citoyen pour l’agroécologie (CCAE) et la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (Copagen) ont  animé une conférence de presse ce vendredi 12 octobre 2018 à Ouagadougou. Au cours des échanges avec les hommes de médias, les deux organisations ont une fois de plus dénoncer le lâchage en milieu ouvert des moustiques génétiquement modifiés.

Dans cette chronique du gouvernement, le ministère en charge de l’Environnement évoque la célébration le 16 septembre prochain de la journée internationale de la protection de la couche d’ozone par le Burkina Faso. Il fait mention de l’engagement de notre pays dans la protection et la préservation de l’environnement.

photo: lefaso.net

Le parc national d’Arly a été inscrit sur la liste du réseau mondial des réserves de biosphère du programme MAB de l’UNESCO. Cette reconnaissance internationale est intervenue lors de la 30èmesession du  Conseil International de Coordination tenue du 23 au 28 juillet 2018 à Palembang en Indonésie.

En attendant l’ouverture officielle de la chasse le 1er novembre prochain, les concessionnaires de zones de chasse du Burkina étaient chez le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba ce mercredi 8 août 2018. L’objectif était pour eux, de faire part au chef du gouvernement, leurs difficultés et demander appui et conseils.

Le Centre d’études et d’expérimentations  économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest-Association internationale (Césao-Ai) a tenu le vendredi 29 juin 2018 à Fada N’Gourma, un forum régional sur le bois et le charbon de bois dans la Région de l’Est. Cette session qui a réuni l’ensemble des acteurs intervenant dans la gestion des ressources naturelles et forestières en particulier avait pour objectif de renforcer les capacités des communautés villageoises et des communes à la sécurisation, la gestion durable et la valorisation socioéconomique des ressources naturelles.

«Place et distribution des acteurs miniers dans la lutte pour l’accès des populations aux services énergétiques au Burkina Faso», tel est le thème de la 5è édition de  la Journée des acteurs de la communication sur les énergies (JACE). Et ce, depuis ce jeudi 5 juillet 2018 à Ouagadougou. Organisée par les Journalistes et communicateurs pour les énergies et le développement durable (JED), cette activité vise à interpeller les entreprises minières à  apporter davantage leur contribution pour un accès des populations à l’énergie.

1- Les déjections des chenilles, signes d’attaques sévères

Sitôt débutée, la campagne agricole de saison humide 2018-2019 enregistre l’apparition du redoutable prédateur des cultures : la chenille légionnaire.  Déjà présente dans plusieurs régions du pays, elle attaque principalement le maïs. Le gouvernement a déployé un plan d’actions de lutte contre ce nuisible afin d’en empêcher les ravages sur la production céréalière. En effet, en plus de la sensibilisation, le ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques  met à la disposition des producteurs, des pesticides et des appareils de traitement phytosanitaire dans le but de combattre ce nuisible des cultures. Constat dans quelques régions !

Photo de famille après la visite

En marge des 5è Journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE) prévues du 28 au 30 juin 2018 à Ouagadougou, une vingtaine de journalistes et communicateurs pour les énergies renouvelables et le développement durable (JED) étaient sur les traces de la plus grande centrale hybride fioul-solaire au monde. Installée sur le site de la mine Iamgold Essakane dans le Sahel du Burkina, les hommes et femmes des médias ont visité de fond en comble, cette œuvre de la société Essakane Solar SAS le 23 juin 2018.