Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

ECONOMIE

Le bureau consulaire  de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) conduite par son président Mahamadi Savadogo a été reçu en audience ce lundi 8 avril 2019 par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Au menu de cette rencontre, l’amélioration continue du climat des affaires, les textes concernant la réglementation du commerce et l’industrie au Burkina et la reconnaissance des produits burkinabè exportables en République populaire de Chine.

Aux termes d’une audience d’une heure, Mahamadi Savadogo s’est dit satisfait des échanges avec le Premier ministre qui selon lui, a accordé une oreille attentive à leurs doléances. Des doléances qui se résument en l’amélioration continue du climat des affaires, les textes concernant la réglementation du commerce et l’industrie au Burkina et la reconnaissance des produits Burkina exportables en République populaire de Chine via les textes à prendre.

Des doléances qui ont reçu une oreille attentive du chef du gouvernement burkinabè. «Le Premier ministre a promis nous revenir dans un bref délai pour faire un travail technique. Toute chose qui lui permettra de prendre les décisions adéquates», a laissé entendre M. Savadogo.

Sur l’importation du riz impropre à la consommation au Burkina, le président de la CCI-BF est très clair. «Je qualifie ces personnes de malfrats. Pour moi ce ne sont pas des commerçants. Parce que le commerçant a aussi une famille», soutient Mahamadi Savadogo. Du reste, le président savadogo rassure que la CCI-BF travaille en bonne intelligence avec le ministère du Commerce et des différentes brigades en place pour éradiquer ce phénomène.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé